Gestes adoptés
1380
Famille internet

Utiliser les favoris plutôt qu’un moteur de recherche pour ses sites préférés

En utilisant un « favori » (une adresse internet enregistrée au préalable), le temps de la recherche, et donc son impact environnemental, peut être limité.

Un moteur de recherche est un serveur qui stocke, analyse, traite des milliers de données partout dans le monde. Aller sur le site directement via le favori (ou la barre de navigation en tapant son adresse) divise par 4 la consommation d’énergie liée à cette recherche.

C’est encore plus vrai pour l’impact « consommation de matières premières » qui passe de 5,5 à 0,3 g équivalent de fer, si l’on consulte 5 résultats de recherche pour trouver une information, ou si l’on clique directement sur l’adresse d’un site. (Guide ADEME 2014 Internet, courriel : réduire les impacts)

Une recherche internet correspond approximativement à une émission de 7 g d’équivalent CO2 (selon un chercheur de Harvard, M. Wissner-Gross). Avec une moyenne de 4 recherches par jour, l’émission annuelle associée d’un internaute tourne autour des 10 kg de CO2.

Il faut donc simplifier les recherches. En utilisant des mots-clés précis, ciblez la demande et limitez ainsi la sollicitation des serveurs du moteur de recherche.

Une alternative serait d’utiliser un moteur de recherche plus respectueux de l’environnement, comme Ecosia, qui reverse 80 % de ses revenus à des programmes de plantation d’arbres. Cela a déjà permis la plantation de près de 6,5 millions d’arbres, via des dons financiers à des associations spécialisées dans la reforestation. Concrètement, Ecosia soutient actuellement des projets de plantations au Burkina Faso, à Madagascar et au Pérou. Ces plantations permettent de produire de la nourriture pour les communautés locales, de maintenir la biodiversité et de transformer des zones arides en forêts.

Partager ce geste :

Utiliser les favoris plutôt qu’un moteur de recherche pour ses sites préférés